Web Mobile

Tendances visuelles : comment se démarquer en 2018 ?

by Chrystelle Liauzun 24 août 2018

Pour cette année 2018, Getty Images nous éclaire sur les tendances visuelles qui se dessinent. En analysant les mots-clés utilisés sur leur site par des professionnels du secteur, une équipe d’analystes a pu mettre en lumière trois tendances phares. Ainsi, 2018 se verra être l’avènement d’une “Renaissance contemporaine”, d’un “Réalisme conceptuel” et d’un “Masculin (re)composé”.

Il ne faut pas oublier que Getty est le numéro un mondial dans la création et diffusion de contenus. Il réunit à lui seul près d’un milliard de recherches chaque année.

Leur localisation aux quatre coins du monde est sans nul doute un avantage certain, qui leur permet de croiser les données récoltées et faire émerger les tendances à travers le monde entier.

Explicitons un peu ces directions artistiques :

Renaissance contemporaine

Aujourd’hui, il n’a jamais été aussi simple de prendre des photos et de les poster sur les réseaux sociaux comme Instagram. Nous sommes en quelque sorte tous des photographes amateurs, notre smartphone greffé à la main.

Pour autant, de plus en plus d’artistes et de photographes semblent être en quête d’un idéal créatif perdu qu’ils cherchent à se réapproprier.

Au cours des 12 derniers mois, Getty Images a vu apparaître de plus en plus de clichés d’images réfléchis, calmes et contemplatives, éclairés par l’histoire de l’art. Une direction qui s’est accélérée, avec plus de marqueurs d’images qui recherchent l’influence d’œuvres classiques comme peuvent l’attester la série “The Art of Beauty” de Pari Dukovic, qui revisite certaines des grandes oeuvres de l’art.

Pari_Dukovic

Pari Dukovic – The Art of Beauty

Les professionnels puisent leur inspiration dans notre culture, notre patrimoine mais restent ancrés au monde contemporain et à nos histoires personnelles.

Autre exemple que je vous invite à regarder : Tali Rutman, une styliste russe. Elle détourne des œuvres contemporaines de Piet Mondrian, Jackson Pollock, Kazimir Malevich et d’autres, pour sublimer ses créations modes.

Pour terminer sur cette première direction artistique, la recherche sur les termes “Vintage Portrait” et “Luxury Abstract” a augmenté de 94% et 186% sur le site de Getty.

Réalisme conceptuel, de quoi ça parle, d’où ça vient ?

Depuis quelques temps, s’est instauré un climat de méfiance vis-à-vis de ce que nous pouvons lire ou apprendre venant des médias, en partie à cause des fake news. L’accessibilité et la fiabilité sont les éléments clés de la connexion avec le consommateur d’aujourd’hui, et ces derniers sont en train d’influencer les marchés de masse.

Cette nouvelle aspiration découle donc de la volonté des individus à coller au plus près de la réalité. Recréer quelque chose d’authentique, de crédible au travers de son propre regard. Cette sensibilité puise sa force dans ce nouvel élan qui porte l’humain à prendre soin de lui, de son corps.

Mieux manger, mieux ressentir, mieux observer ; être à l’écoute de soi et se recentrer sur soi.

C’est ainsi que va être conçu un réalisme inattendu, un art naïf, proche de nos vies, ludique avec de forts concepts empruntés à notre quotidien. Les défauts ne sont plus une tare, mais deviennent une force et vont engendrer de nouveaux concepts.

En tant que photographe talentueux, nous pouvons citer Ben Zank connu pour sa célèbre Une de Der Tagesspiegel.

Der_Tagesspiegel_Ben_Zank

Ben Zank – Der Tagesspiegel

Masculin (re)composé

Après la libération des femmes, la libération de l’homme est l’un des sujets sociétaux central de notre époque.

Finis les nombreux stéréotypes de l’homme “bad boy”, dur, qui ne pleure jamais. Nous nous dirigeons vers une vision plus ouverte et plus riche de la masculinité. Les marques sont d’ores et déjà en train de concentrer leur énergie à challenger le portrait des hommes. Elles essaient de montrer que le sexe masculin possède différentes facettes à la fois complexes, douces et astucieuses.

Une grande marque, Axe, a déjà éprouvé l’exercice en s’attaquant à l’hyper masculinité.

Elle a créé son propre hashtag #IsItOkForGuys to… cry, to wear pink, to not like sports etc.

Dans un autre média, nous pouvons citer la brillante Rosie Matheson avec sa série Boys. A travers la photographie, cette artiste a immortalisé plusieurs dizaines de jeunes britanniques pour documenter leur unicité. Chacun de ces visages expriment à leur façon une identité propre, un masculin pluriel, à la représentation multiple et libre de vivre sa virilité et sa sexualité.

Rosie_Matheson_Boys

Rosie Matheson – Boys

Ce qu’il est intéressant de constater c’est la part de responsabilité de cette tendance visuelle. Elle participe à faire évoluer les stéréotypes et les mentalités. C’est d’ailleurs cette mouvance qui pousse les annonceurs à réagir.

En début d’année, une charte rédigée par le CSA, contre les stéréotypes sexistes dans les publicités, a été signée par plusieurs organisations : l’Union Des Annonceurs, l’Association des Agences-Conseil en Communication (AACC) ou encore l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité.

Pour terminer sur cette direction artistique, les mots-clés les plus utilisés sont : “papa gay” avec une augmentation de 53%, “père isolé”(+60%), et “méditation masculine” (+126%).

Vous pouvez dès à présent voir la conférence en entier :

En savoir plus

Cet article a été rédigé en s’inspirant d’une conférence présentée au Web2Day par Stéphane Dussarps et Pierre Peybernes.

Chrystelle Liauzun

Directrice artistique

Amoureuse de l’esthétisme et du sens du détail, je m’inspire et me nourris des tendances visuelles pour cultiver mon univers graphique.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera modéré par nos administrateurs

Vous avez un projet ? Nos équipes répondent à vos questions

Contactez-nous